A Quoi Sert Le Coaching En Développement Personnel ?

29/06/2020


L'industrie du coaching en développement personnel est en plein essor. L'étagère de best-sellers de la FNAC est remplie d'ouvrages pour panser ses blessures, arrêter de culpabiliser ou apprendre à s'affirmer. Pourtant, c'est un sujet qui reste encore un peu tabou. Parce l'inconscient collectif français est encore gangréné par les rancoeurs millénaires qu'il entretient avec la réussite, l'argent et le succès. On nous apprend depuis tout petit que c'est mal de prendre de la place, que c'est prétentieux de mettre en avant ses forces et qu'il ne faut jamais faire d'ombre à qui que ce soit. Parce qu'il faut aider son prochain. Mais God Forbids, ne jamais s'aider soi-même. Aujourd'hui, ne pas avoir reçu d'éducation en développement personnel ou sur le fonctionnement humain, c'est comme conduire une voiture sans code de la route. On fonce dans tout le monde, on se retrouve dans des culs-de-sac et on n'atteint jamais la destination parce qu'on cale toute les deux secondes. Le cerveau c'est pareil : un outil surpuissant qui ne sert à rien si on n'a pas eu la notice et les leçons de conduite. Sachant cela, le coaching en développement personnel est ce qui te permet de comprendre ton mode d'emploi personnel et par la même occasion, celui des autres. Et voilà 5 raisons pour lesquelles c'est important...

I-Apprendre à se connaître

La base de la base du coaching, c'est de comprendre ton fonctionnement intérieur. Ce qui veut tout d'abord dire que ça nécessite de prendre conscience que ton cerveau a une vie à part entière. C'est pas juste un truc qui est posé entre tes deux oreilles pour te rappeler que tu dois aller chez le médecin mercredi ou t'aider à calculer des formules de maths.

Ton cerveau régit tes pensées, tes émotions et tes comportements. Et ces derniers ont des fonctions organiques, certes intangibles, mais tout aussi importantes que l'oxygénation du sang par tes poumons ou l'élimination des toxines par tes reins. En gros, c'est pas parce que c'est invisible que ça n'existe pas ou que ça n'a pas d'utilité.

Et quand tu commences à comprendre que tu agis, non pas par magie, mais selon un programme précis qui a été intégré par ton cerveau, alors tu peux commencer la première partie du travail qui est l'analyse de ton fonctionnement intérieur et qui t'amènera à une puissante connaissance de toi.

Ce travail te permettra notamment de connaître ton échelle de valeurs -c'est-à-dire, l'ensemble de tes motivations profondes et de tes moteurs d'énergie-, ton dialogue intérieur, l'ensemble de tes freins ainsi que ton système de croyances. Or ton système de croyances est la clé de voûte de ton fonctionnement intérieur. C'est ce qui constitue le programme par lequel ton cerveau interprète et réagit à la réalité. Le définir précisément est ce qui te permettra ensuite de le transformer pour t'en affranchir et te créer une vie qui te ressemble.

II-Trouver du sens :

Apprendre à se connaître grâce au développement personnel va ensuite te permettre de retrouver du sens dans ce que tu fais. Parce que tu vas enfin comprendre de manière très rationnelle grâce à ton échelle de valeurs pourquoi ton énergie était bloquée, pourquoi tu procrastinais ou pourquoi tu passais autant de temps à brasser du vent devant Grace and Franky ou le compte d'Ariana Grande.

Pour que ce soit plus clair, imagine que ton échelle de valeurs est PARTAGE / LIBERTÉ / HUMOUR/ ACCOMPLISSEMENT/ DIVERTISSEMENT et que tu es présentement coincé chez Deloitte entre 20 fichiers excel. Il est alors fort probable que tu aies recours à des mécanismes d'urgence comme les réseaux sociaux, la machine à café ou l'arrêt maladie pour compenser la mise en famine de tes valeurs fondamentales.

Mais une fois que tu les connais, tu peux utiliser ce qu'on appelle "les solutions adaptatives" pour te construire une vie en adéquation avec tes valeurs. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises échelles de valeurs. Il y a juste des environnements, missions ou cultures qui te permettront ou non de nourrir la tienne et de t'apporter du sens.

III-Avoir de meilleures relations

L'un des outils préférés de coaching en développement personnel de mes élèves est celui du système d'interprétation. Pour la simple et bonne raison que son étude constitue souvent un déclic en terme de résolution de relations conflictuelles. Je l'explique en détail sur le podcast, mais ce qu'il faut savoir, c'est que notre interprétation de la réalité est ultra-subjective. Parce qu'avant d'en obtenir notre version finale, la réalité est passée en une fraction de secondes par des milliers de filtres sociaux-culturels, neurologiques ou sensuels. Raison pour laquelle il existe autant de systèmes d'interprétation que de personnes sur terre, tous en théorie aussi valables les uns que les autres.

Or, si nous éprouvons aujourd'hui des difficultés à avoir de bonnes relations avec notre entourage, c'est principalement parce que nous essayons de calquer notre système d'interprétation sur tous ceux qui nous entourent. On part du principe que notre fonctionnement est logique et on développe alors des attentes sur les pensées, émotions et comportements des autres.

Mais à partir du moment où on prend fondamentalement conscience de notre propre subjectivité, de celles des autres et qu'on s'affranchit de l'idée que notre vision des choses tombe sous le sens, alors on peut commencer à apaiser nos relations. On apprend à communiquer clairement notre point de vue, nos intérêts et nos besoins sans malaise. On n'est plus terrorisée face à la critique, au jugement ou au conflit. Et on accepte aussi qu'il n'existe pas de vérité universelle, ni de nécessité d'avoir raison.

On passe alors de relations basées sur l'ego et le besoin de validation à des relations basées sur le partage et l'acceptation.

IV-Prendre confiance en soi :

Le quatrième effet collatéral du coaching en développement personnel est qu'il vous permet de profondément prendre confiance en vous. Et par confiance en soi, je n'entends pas un état de béatitude dépourvu de doutes constant. Tout simplement parce qu'il n'existe aucune réalité où le doute, la frustration et la peur ont été éradiquées de la surface de la Terre. Ma définition de la confiance en soi c'est de ne pas être gêné à l'idée d'expérimenter l'ensemble de la palette émotionnelle. C'est ne pas se réfréner à l'idée de ressentir de la gêne, de la déception ou un sentiment d'illégitimité. La confiance en soi ne vous permettra jamais de les éliminer complètement. Mais elle vous permettra de bien vivre avec.

Puis en apprenant à vous connaître, vous faites aussi un profond travail de deuil de vieilles versions fantasmées de vous-même. Vous êtes alors amené à vous voir comme vous êtes, sans vous mentir et en vous décrochant des vieux schémas de réussite qui ne vous correspondaient pas. Et pour moi, c'est sûrement l'étape la plus compliquée du coaching en développement personnel. Mais ce n'est qu'en faisant ce deuil que vous pourrez commencer à vous aimer comme vous êtes. Et ça, c'est le seul moyen de passer d'un système de valorisation extérieur, à un système de valorisation intérieur qui vous rendra auto-suffisant en self-love et en confiance.

V-Oser passer à l'action :

Enfin, le coaching en développement personnel vous permettra de passer à l'action. Parce que vous aurez compris qui vous êtes, vous aurez apaisé votre peur de la critique et du jugement, vous aurez fait le deuil de vos vieilles versions fantasmées de vous-même... Vous serez alors en mesure d'assumer ses envies et la personne que vous avez de devenir et d'arrêter de vous autocensurer pour vivre une vie qui vous ressemble et qui n'est pas calquée sur les schémas de réussite qui ont été projeté sur vous.

Alors évidemment non, ce n'est pas facile. Et vous ne passerez pas de "terrorisée par la peur du regard des autres" à "Oprah Winfrey" en huit semaines. Mais ça vous permettra de faire un premier pas qui aujourd'hui vous paraît impossible et de le regarder deux semaines plus tard en vous demandant pourquoi vous avez attendu si longtemps tellement c'était facile. Et puis au fur à mesure où vous dépasserez ces blocages, vous vous attaquerez à de plus gros passages à l'action que vous n'auriez même pas touché avec un bâton il y a encore quelques mois.